Vocaloid Gakuen !

Bienvenue dans Vocaloid Gakuen, le lycée ou tous les vocaloid se retrouvent !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Estelle L.... Ouais, je sais, c'est dur à dire...

Aller en bas 
AuteurMessage
Estelle L. Nomi

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant cette chose que les humains appellent ... ordinateur.

Fiche d'élève
Année scolaire / profession : Seconde
Âge : 15 ans
Relations :

MessageSujet: Estelle L.... Ouais, je sais, c'est dur à dire...   Ven 18 Mai - 14:44

Fiche d'identité.

... / ...


  • Nom : Nomi
  • Prénom : Estelle L.
  • Surnom : El-chan
  • Age : 15 ans
  • Sexe : Fille
  • Attirance sexuelle : Hétéro
  • Taille : 1m 65
  • Famille : Parents adoptifs. Vrais parents et grand-parents : morts.
  • Nationalité : Japonaise et origines : Française ( Mère ), Allemande ( Grand-mère maternelle ) et Anglaise ( Grand-père maternel ). ( Elle parle toutes ces langues.)
  • Signes particuliers : Emmène son casque partout - bonne élève – ne rit pas souvent – ne parle pas beaucoup – chante magnifiquement bien – possède une oreille absolue ( elle peut reconnaître une note rien qu'en l'entendant ) .
  • Groupe (élève ou professeur ?) : Élève

Description physique :
"- Ne, ne... à quoi tu penses ? - A rien. - Menteuse."
Deux jeunes filles se tenaient dans une pièce sombre, glaciale et barricadée de chaque côté. Aucunes fenêtres ne laissaient filtrer la lumière. Cette pièce ressemblait étrangement à une prison. La première jeune fille se trouvait dos à la deuxième et se faisait coiffer par cette dernière. Elle possédait des cheveux courts, châtains très très clair. Ces cheveux possédaient une telle couleur, qu'il était impossible de les décrire. Soudainement, la première jeune fille posa une question à sa camarade.

- Comment me décrirais tu ?

La deuxième qui, elle, possédait de longs cheveux blonds, lui répondit d'un air interrogateur.

- Pourquoi cette question, El-chan ?
- Il n'y a pas de miroir ici et je ne me suis jamais vue. Je suis juste curieuse.

La blonde réfléchit un moment puis dit, en regardant attentivement « El-chan » :

- Tu es petite et pourtant tu possède une grâce féline. Ton petit visage ressemble à celui d'un félin, lui aussi. Tes beaux yeux violets semblent observer les tréfonds de l'âme des gens comme si tu pouvais savoir tout sur nous en un seul regard. Ta frange recouvre ton front en mèches éparses et cache tes si beaux yeux quand tu es triste. Une personne qui ne te connais pas trouverais que tu es frêle et fragile mais, dès que l'on te connaît mieux, on se rends compte que tu es plus forte et rapide que la plupart des humains. Ta poitrine est d'une taille moyenne. Tu as vraiment de la chance... En gros, tu es magnifique comme tu es ! Conclut-elle en un grand sourire.

Description mentale :
"Tu penses que je suis folle ?... Tu as sûrement raison. Mais n'est ce pas une bonne chose ?"
- Et mentalement ?
- Tu ne peux pleure jamais. Tu veux toujours rester forte afin que personne ne te prenne en pitié. C'est une belle qualité, mais, le jour où tu craqueras... J'espère ne pas à avoir à le voir. Sinon, tu n'es pas très bavarde et tu ne t'occupes pas de la vie des autres. Pourtant, tu serais prête à te sacrifier pour la vie d'une personne. Tu réponds aux questions par des phrases brèves et courtes et ne t’étends jamais sur ta propre vie. Même moi ne sait presque rien de ton passé ! Le fait que tu sois ici veux dire que tu es différente et je pense qu'être différente n'est pas une mauvaise chose. Sortir du lot, tant bien par ses phrases, que par son comportement est une bonne chose, sauf quand on ne veut pas se faire remarquer. Tu as la capacité de te rendre invisible ou de t'éclipser sans que personne ne s'en aperçoive. A part pour les gens qui ont des yeux aguerris. Tu chantes merveilleusement bien et arrive à me dire comment se nomme une note juste en l'écoutant. Tu as un caractère particulier, qui t'es propre et j'espère que tu laisseras quelqu'un d'autre que moi voir ta véritable personnalité.

Le silence se fit tandis que la blonde continuait de brosser le cheveux de la châtaine.

Histoire :
"A l'intérieur de notre univers clos, rongées par le temps, les chaînes tombent en poussières, me libérant avec regret."
Papa ? Maman ? Qu'est ce que j'ai fais ? Je ne vous ais pas tués au moins ? Ce couteau couvert de sang... je ne peux pas l'avoir utiliser, n'est ce pas ? Papa ? Maman ? Pourquoi ne répondez vous pas ? Dites mois que vous n'êtes pas mort...Vous n'êtes pas mort, hein ? Papa ? Maman ? … PAPA ! MAMAN ! NE M'ABANDONNEZ PAS !!! JE NE VEUX PAS ÊTRE TOUTE SEULE !!

Je me réveillais dans une salle froide et sombre. Lentement, j'ouvris mes paupières tout en me relevant et détaillais la salle. Aucune fenêtre, une porte en fer qui semblait blindée. Tout était fait pour que je ne sorte pas. En tournant la tête, j’aperçus une petite fille aux longs cheveux blonds et aux yeux bleus très clair, éteints. Elle n'avait pas l'air de m'avoir vue. Elle portait une robe grise et sale et en regardant mes vêtements, je vis que je possédais la même en moins sale. Je reposais les yeux sur la fille qui, en remarquant enfin ma présence, souria timidement tout en m'observant avec curiosité.

- Qu'est ce que tu fais ici ?

Je ne lui répondis pas. Le peu que je savais, je ne préférais le dire à personne. Voyant qu'elle ne me soutirerais aucunes informations, elle poussa un petit soupir puis me tendit la main avec un sourire éclatant.

- Je m'appelle Maria ! Ravie de te rencontrer !

Après un moment d'hésitation, je décidais de lui répondre.

- Moi, c'est Estelle L. L. pour Lila. Je sais que c'est dur à prononcer. Tu peut m’appeler Estelle !

Je lui offrais moi aussi mon plus beau sourire. Je crois que je n'avais jamais souri de ma vie mais, c'était la première fois que quelqu'un me souriait vraiment.

Je ne tardais pas à me rendre compte que l'on m'avait envoyée dans un hôpital psychiatrique. Et surtout, que cet hôpital psychiatrique n'en était pas un vrai. On nous attachait sur une table et on nous disait que « ça ne ferait mal qu'un petit instant » alors que nous souffrions pendant toute l'opération. Moi et Maria, ne savions pas ce qu'ils nous faisaient mais nous les haïssions. Un jour, alors que ces personnes « opéraient » Maria, un grand cri retentit. Grâce à mon ouïe, je reconnus immédiatement la voix de Maria. Je frappais sur la porte tout en pleurant et en criant. Maria ne revint jamais dans la cellule. Toute seule, je chantais comme je chantais avec elle. En m'imaginant qu'elle était ici, avec moi. Un jour, alors que je chantais, j'entendis un grand bruit de porte défoncée et une grosse voix dire « Police ! Veuillez vous rendre immédiatement ! ». Ne m'en souciant pas, je continuais de chanter d'une voix claire et pure. On défonça la porte et je me tus. J'étais couverte de sang séché, de cicatrices et de crasse. Les hommes en bleus m'emmenèrent dans un ambulance où se trouvait d'autres enfants dans le même état que moi. On m'administra plusieurs stupéfiants si bien que je m'endormis comme une masse. Ce jour-là, je devais avoir 10 ans.

Après 2 ans dans un hôpital, je fus adoptée par un couple qui n'arrivait pas à avoir d'enfants. Ils étaient gentils et protecteurs. Je me souvenais de mes anciens parents qui m'avait fait travaillée durement, sans aucunes pause. Quelque part, je les remercie maintenant car, grâce à eux, je n'eus pas besoin d'aller au collège. A 15 ans, j’eus envie de rencontrer des personnes qui aimaient autant la musique que moi. En 3 ans, j'avais appris le violon, le piano et la guitare. Mes parents adoptifs m'avaient proposés d'aller dans un lycée spécialisé dans la musique. Je cherchais sur internet puis tombais sur le site de Vocaloid Gakuen. Trouvant que ce lycée était fait pour moi, je m'y inscrit sans hésiter. Voilà comment je me retrouvais devant une grande grille. Le casque que mes parents m'avaient achetés autour du coup. Ce casque, je ne le quitte presque jamais. C'était une édition limitée et c'est la seule folie que je me suis permise en 3 ans. Maintenant, ces grilles m’effrayaient un peu pourtant, je pris mon courage à deux mains et sonnait. Je me demande bien ce qui m'attend ici.

Vous, derrière l'écran 8D


  • Votre prénom / surnom : Lila
  • Comment êtes-vous arrivés sur ce forum ? Grâce à Fushigi no kuni et à la pub de la créatrice !
  • Vos impressions ? C'est joliiiii~ *o*
  • Niveau de RP : Plutôt bon, mais ce sera à vous d'en juger.
  • Autre : Merci pour l'avatar et la signature, Hazuki ! Vous avez vu ? J'ai refait un passé déprimant ! Et désolé si il y a des fautes...
  • Le code du règlement : Hazuki est passée par là~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://michibiki-high-schoo.forumotion.com/
Hazuki Miwa
Admin
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Dans les nuages~♪

Fiche d'élève
Année scolaire / profession : Seconde
Âge : 15 ans
Relations :

MessageSujet: Re: Estelle L.... Ouais, je sais, c'est dur à dire...   Ven 18 Mai - 16:49

Si tu continues à faire des passés déprimants, je vais commencer à prendre des anti-dépressifs x)
Je crois bien que tout est bon~

(je vais continuer à faire ma pub \(*w*)/ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vocaloid-gakuen.lebonforum.com
 
Estelle L.... Ouais, je sais, c'est dur à dire...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je sais une église... écrit sans un seul O
» Estelle et Rudy,sans Jessica(Elle )
» "Je t'apprécie beaucoup tu sais...."(with EMY!)
» Une petite sortie matinale [Estelle la jolie Gryff]
» Feuille de frêne(je sais pas si faut autre chose) || 13 Sept.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocaloid Gakuen ! :: Administration :: Les présentations ! :: Fiches validées-
Sauter vers: